Wauquiez se contredit, Nathalie Bassire attaque 

Communiqué

Wauquiez se contredit, Nathalie Bassire attaque

Laurent Wauquiez tout le monde connait pour s'en être pris à plusieurs politiciens lors d'une intervention dans une école de management. En visite à La Réunion celui-ci a fait valoir qu'il n'aimait pas les girouettes. Des propos qui ne sont pas tombés dans l'oreille d'une sourde puisque Nathalie Bassire s'étonne dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous qu'André Thien Ah Koon puisse avoir été invité à un déjeuner en l'honneur du président du groupe LR dont elle est membre.


J'ai pris acte des déclarations du Président du parti politique Les Républicains (LR), Monsieur Laurent Wauquiez, insistant dès son arrivée sur le fait qu'en politique il « n'aime pas les girouettes », et qu'on « ne construit rien avec des girouettes de la politique réunionnaise ».

Invitée en ma qualité de députée de La Réunion, apparentée au groupe LR à l'Assemblée Nationale, à un déjeuner en l'honneur de M. Wauquiez samedi 03 mars 2018 à l'hôtel Villa Delisle à Saint-Pierre, en présence d'une trentaine de convives, quelle ne fut pas ma surprise de voir assis à sa gauche M. André Thien Ah Koon lui parlant à l'oreille.

André Thien Ah Koon est à la politique réunionnaise ce que le changement de couleurs est au caméléon : élu de 2010 à 2015 sur la liste du communiste Paul Vergès dans l'opposition régionale, appartenant de 2011 à 2015 à la majorité socialo-communiste au Département, figurant sur la liste Modem de Thierry Robert au 1er tour des régionales de décembre 2015 avant de fusionner avec la liste PLR/PS de Huguette Bello et Gilbert Annette au 2nd tour en y plaçant ses 2 adjoints, faisant alliance avec le socialiste déchu Jean-Jacques Vlody qui a apporté expressément son soutien à Jacquet Hoarau - candidat de TAK - aux législatives 2017, et accueillant Marine Le Pen en grandes pompes lors de la campagne des présidentielles 2017, le voici donc cette fois-ci aux côtés de Laurent Wauquiez président de LR ...

Je m'interroge donc sur un tel écart entre les paroles et les actes à quelques minutes d'intervalle, et sur les conséquences en termes de discrédit de la classe politique auprès de nos citoyens écoeurés.

Nathalie Bassire
Députée apparentée LR
Conseillère régionale REUNIONNOUS

le 04/03/2018 à 09h22min18s

commentaires momentanément suspendus

Commentaires