Lettre ouverte au Président du Conseil Régional de la Réunion à propos de la Route du Géranium 

Tribune libre

Lettre ouverte au Président du Conseil Régional de la Réunion à propos de la Route du Géranium

Monsieur le Président du Conseil Régional de la Réunion, Nous sollicitons votre attention pour vous informer sur la situation alarmante concernant la dégradation de l’état de santé de certains de nos proches au Tampon et à Saint-Pierre.

Cette dégradation de santé est directement liée au fait que nos terres et nos habitations soient positionnées sur les différents tracés de routes du projet régional « La Route des Géraniums ».

Lors des réunions du débat public, nous avons pu exprimer nos craintes et nos angoisses avec passion donnant une tension douloureuse alimentée par la peur de tout perdre (nos maisons, nos emplois, nos outils de travail, notre environnement) et par l’avenir incertain que nous laisserons à nos enfants. Face à cette détresse, le public présent au débat public s’est massivement positionné contre ce projet et malheureusement, c’est l’information principale qui en est sorti, alors que ce n’est pas exactement le cas.

En effet, conscients qu’il y a de réels problèmes de circulation au Tampon et qu’il y a de réels enjeux à trouver des solutions, nous nous sommes massivement opposés à ce projet, non pas sur le fond mais sur la forme, c’est-à-dire à ces 6 tracés de routes qui ont été proposés.

Lors du débat public, dans un esprit positif « d’aller de l’avant », plusieurs personnes ont proposé des pistes de solutions pour résoudre ce problème de trafic routier au Tampon tout en ayant à cœur d’écouter et d’entendre la détresse de ses habitants pour concilier l’urbanisme et le bien-être de ses habitants.

Nous sommes dans l’attente de savoir quelles solutions vous pourrez apporter, mais en attentant, le fait de ne plus recevoir d’information de votre part à propos de ce projet, tue nos familles à petit feu.

En effet, bien que Madame Nathalie Bassire, Député de la 3ème circonscription et membre de la Commission du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire ait officiellement annoncé qu’il « est hors de question d’exproprier des familles » pour la Route des Géraniums, et que vous ayez annoncé « l’abandon dans l’état » du projet, la crainte que ce projet reviennent avec ces tracés reste ancrée dans l’esprit de certains d’entre nous. Cette crainte est renforcée à la lecture de la presse qui annonce que vous confirmez attendre un nouveau maire au Tampon pour relancer le projet, c’est-à-dire, dans deux longues années.

Mais aujourd’hui, cette crainte nourrit déjà une angoisse qui ne cesse d’augmenter chez de nombreux tamponnais et saint-pierrois, et vous savez à quel point cela peut être désastreux pour la santé psychique et physique des personnes, surtout pour les plus fragiles d’entre nous. A ce propos, certaines personnes ont déjà vu leur état de santé se dégrader et déclarent « ne pas pouvoir supporter cette angoisse pendant 2 ans », « Ne rien faire pourrait s’apparenter à une non-assistance à personnes en danger » et « qu’il n’y a qu’une annonce officielle qui pourrait nous rassurer ».

Nous sommes sûrs qu’en tant que citoyen, vous comprenez cette douleur qu’expriment légitimement vos concitoyens et qu’en tant que Maître de l’Ouvrage, vous êtes le seul à pouvoir remédier à cette situation. Voilà pourquoi nous faisons appel à votre bienveillance et que nous vous demandons de nous venir en aide en annonçant clairement et officiellement, notamment par voie de presse, que ces tracés sont définitivement abandonnés et que, quel que soit la forme que ce projet prendra, il n’y aura pas d’expropriation.

Tout comme vous, nous sommes des citoyens soucieux de la santé et du bien-être de nos concitoyens, et nous sommes confiant dans la réponse que vous apporterez à la population réunionnaise.
La situation se dégradant rapidement, nous vous remercions par avance pour la réactivité dont vous saurez faire preuve.

De très nombreux citoyens du sud

De très nombreux citoyens du sud le 30/05/2018 à 22h07min44s

commentaires momentanément suspendus

Commentaires