Fête de la vertu… mon cul 

Scandale

Fête de la vertu… mon cul

Quand bien même que l’événement ne se passe pas à La Réunion, département de bigoterie par excellence, il n’en demeure pas moins que sa teneur en vaut le détour.

Depuis le Vème siècle la ville de Salency dans l’Oise s’était fait forte de mettre en avant la vertu de ses filles en créant la fête de la Rosière.

Le critère de sélection des candidates d’alors était de présenter un pédigré de conduite irréprochable, vertueuse, pieuse, modeste et de surcroit vierge.

Cette fête disparue depuis 1987 semble vouloir refaire son retour le 2 juin 2019 sous l’égide d’une confrérie qui bien qu’elle se défende de retenir la virginité des candidats (candidats car il semblerait que les garçons pourraient s’y présenter) n’en demeure pas moins très imprégnée de religiosité en ce que fait valoir Le Point « la dimension religieuse devrait être omniprésente » arguant qu’ « une messe sera organisée le matin et la jeune fille sélectionnée sera couronnée par un prêtre ».

Un événement d’un autre âge donc, emprunt qu’on le veuille ou non d’un sexisme qui ne dit pas son nom et qui a fait monter au créneau les féministes qui n’y ont vu qu’une fête rétrograde et insultante » comme le rapporte CNews et qui n’ont pas manqué de faire une pétition en ligne qui a obtenu pas moins de 37 466 signatures.

Un tollé général qui a fait trembler la ville de 900 âmes de Salency et qui a décidé de ne pas subventionner la dite manifestation en lui retirant les 1 800 € d’argent public prévu à cet effet comme le révèle 20 minutes.

Si la vertu existait, franchement cela se saurait depuis que l'humanité existe. Mais n'étant guère l'apanage des représentants des cultes compte tenu des divers scandales sexuels qui les touchent, on peut franchement dire..."Fête de la vertu… mon cul !".

le 24/08/2018 à 16h42min23s

commentaires momentanément suspendus

Commentaires