4297  Gilets jaunes corrompus, TAK tire les ficelles 

Social

Gilets jaunes corrompus, TAK tire les ficelles

Nous écrivions dimanches que les « Gilets jaunes » étaient manipulés et corrompus et que le conseil municipal de ce dimanche n’était qu’une mascarade. D’aucuns, parmi le « Gilets jaunes » se sont offusqués de nos écrits, mais nos informations sont d’autant plus vraies qu’une scène filmée et que des photos prises sur la Ligne Paradis à Saint-Pierre les confirment tout autant au 27ème km.

Elle est surréaliste, mais elle est vraie. D’autant plus que filmée par les acteurs de la scène elle-même.

Sur cette vidéo on y voit le maire de Le Tampon rendre visite au « Gilets jaunes » sur La Ligne Paradis et les embrasser alors que des porteurs de marmites s’affairent discrètement dans leur coin profitant de l’ambiance créer par cette visite inopinée tandis qu’on entend vers la 40ème secondes un individu crier « hé, la mène marmite …sac besoin mangé ».

En plus de cette scène irréaliste, une capture d’écran sûrement prise par une autre vidéo circule sur le net où l’on voit, alors que le l’édile de Le Tampon fait des poutous à qui veut, un gilet jaune tout hilare et heureux brandir un billet de 50 € comme un trophée qu’il venait d’obtenir.

De quoi s’interroger donc sur ce mouvement qui se dit apolitique, qui refuse de parler au préfet qui n’est que le représentant de l’Etat et donc neutre et sans étiquette, alors que ceux-ci se jettent dans les bras des politiques réunionnais et non un des moindres en la personnes de TAK, qui durant des années a cumulé mandats sur mandats, a été condamné par la justice et démis ce fut un temps de ses fonctions et dont les conseillers tout comme ceux de Didier Robert, ont voté haut la main l’augmentation du carburant.

La Ligne Paradis n’est pas le seul endroit où le maire de Le Tampon s’est rendu pour rencontrer les « Gilets jaunes ». Samedi, après-midi, il était aussi sur le 27ème km et donnait des consignes aux « Gilets jaunes » consignes que nous retranscrivons ici en créole et en français après avoir vu et écouté la vidéo prise elle aussi par des « Gilets jaunes »

« Si sak i boug pas bein zot i gagnera pas rien. Moin mêm mi trouv que zot la été trop gentil jusqu’à maintenant. Est-ce que le peup la va réveiller. Est-ce que ce pep là va mont que zot lé pas dakor ? Parce que si lété en Corse, na longtem les Corses lété dan chemin . Alor zot la été présent juska maintenant, moi je crois qu’il faut que néna un peu y retrousse zot manche et y sava revendiquer parce si zot i revendiq pas le maire tout seull y peu pa faire tout ça. Alors mi kompte su zot toute hein […] »

Traduction française : « Ceux qui ne bougent pas ne gagneront rien. Moi-même, je trouve que vous avez été trop gentils jusqu’à maintenant. Est-ce que le peuple va se réveiller ? Est-ce que le peuple va monter qu’il n’est pas d’accord ? Parce que si c’était en Corse, depuis longtemps les Corses seraient dans la rue. Alors vous avez été présents jusqu’à maintenant, moi je crois qu’il faut que certains retroussent leurs manches et aillent revendiquer parce que, si vous ne revendiquer pas, le maire seul ne pourra pas faire tout ça. Alors je compte sur vous »

On le voit bien dans ce discours fait aux "Gilets jaunes", le maire du Tampon donne des directives aux manifestants dont certains lorsqu’il parle, crient, « il faut durcir le mouvement ».

Si ce mouvement n’est pas politisé alors la Joconde du Louvre est un homme.

Reste qu’en France métropolitaine et à La Réunion, certains « Gilets jaunes »
voyant ces scènes doivent s’arracher les cheveux d’autant plus qu’ayant refusé les politiques dans leur mouvement.

On l’a vu au Port où Thierry Robert a été hué et obligé de quitter les lieux. Rien de cela sur Le Tampon ou sur Saint-Pierre, où un homme politique, qui tire les ficelles a été accueilli à bras ouvert.

le 27/11/2018 à 07h27min14s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires