12337  Rivière Langevin : les riverains n’en peuvent plus 

Société

Rivière Langevin : les riverains n’en peuvent plus

La Rivière Langevin est très connue des Réunionnais lors de l’été austral pour la fraicheur qu’elle procure et son cadre agréable pour la détente. Sauf que, cette belle image est ternie par le comportement des visiteurs au point que les riverains sont exaspérés.(photo Emma)

« Chaque weekend » explique Emma, « c’est la même chose. Les gens viennent, se garent n’importe comment et n’importe où et avant de partir laissent leurs détritus sur les lieux. C’est insupportable ».

Il faut dire que depuis la « Balance » jusqu’au-delà de la passerelle, les véhicules, le samedi et le dimanche, en cette période de forte chaleur, sont nombreux au bord de la rivière.

Il y a les familles de passage qui viennent donc pique-niquer mais aussi ceux qui y campent sans se rendre compte que l’exiguïté de la route ne permet pas de se garer selon son bon vouloir et exige un comportement des plus civiques pour permettre aux riverains d’accéder sans encombre à leur domicile. Chose qui parait de plus en plus difficile si l’on en juge les critiques de ceux-ci sur les réseaux sociaux où un groupe intitulé « Marre des incivilités sur le bord de la rivière (déchet et loto mal garé) » a été créé.

Malgré que la commune avait mis en place des barrières pour empêcher les voitures de se garer à certains endroits, d’aucuns ont contourné cette interdiction en se garant derrière bloquant les entrées de certains domiciles quand ils ne bloquent pas carrément le chemin.

Au-delà de ce désagrément figurent aussi les déchets qui s’amoncellent et qui ne manquent pas d’interpeller les riverains sur leur cadre de vie.

« Chaque lundi » explique Emma, vidéo à l’appui, « les camions repartent avec des quantités inimaginables de détritus laissés là par les pique-niqueurs, c’est vraiment insupportable ».

Une situation qui selon les riverains exaspérés ne cesse d’empirer et qui envisagent une réunion à la passerelle pour trouver une solution à cette situation qui ne peut plus perdurer.

le 08/01/2019 à 04h17min15s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires