92335  Jour de l’an chinois : qui mieux que Saint-Leu ? 

Année du cochon

Jour de l’an chinois : qui mieux que Saint-Leu ?

Ce weekend Saint-Leu fêtait en grande pompe le jour de l’an chinois. Une vitrine sur cette ville qui ne lésine pas pour mettre en valeur les différentes cultures qui la composent.

Saint-Leu est en elle-même une ville balnéaire et touristique. Avec son centre Kélonia qui n’est autre qu’une réserve pour tortues qui attire chaque année des milliers de touristes. Avec ses parapentes qui donnent des frissons tant à ceux qui s’y adonnent qu’à ceux qui admirent. Avec ses vagues où s’esquissent des surfeurs qui n’ont pas froid aux yeux et cette mer souvent bleue où s’exercent plongeurs, passionnés de jet ski, pratiquants de paddle et pêcheurs du dimanche. La ville, gardée par Notre Dame de La Salette, où se ruent chaque week-end des centaines de Réunionnais qui venus pour pique-niquer, qui pour prier, est un joyau parmi toutes les autres de l’île.

Elle l’est d’autant plus qu’elle sait faire sienne la culture de l’autre comme en témoigne la manifestation du jour de l’an chinois qui avait eu lieu ce dimanche en son sein.

Sans rien perdre des principes républicains, les pétards sont venus chassés les mauvaises énergies devant la mairie et les officiels de la ville avant qu’un dragon vert, couleur de l’espérance ne fasse sa danse pour cette nouvelle année du cochon de terre et ne rejoigne le parc du 20 décembre qui pour l’heure s’était paré de lanternes rouges et de la culture de l’empire du milieu.

Un parc du 20 décembre où l’on pouvait découvrir l’art de la calligraphie chinoise, les techniques du bonsaï, la médecine traditionnelle chinoise et bien d’autres stands dont celui du fameux Tonton Paulo qui pour l’occasion proposait un concours de grand mangeur de riz cantonnais.

Un faste d’une rare générosité pour une petite commune de l’île avec ses 33 154 habitants (Insee 2013) mais qui a vu large – grâce à l’Association Culturelle Laleu Chinoise, le Panthères Club Réunion – en donnant le meilleur d’elle-même pour permettre à l’ensemble des Réunionnais et des touristes présents, d’assister à un spectacle haut en couleur et rythmé l’après-midi par une captivante mélodie de tambour suivie d’une danse du lion qui a charmé plus d’un tant chez les petits que chez les grands avant que n’ait lieu une démonstration de wushu, plus spécialement de wing chun et autres démonstration de chi-kung.

Un spectacle gratuit, généreux de la part de bénévoles et d’une commune connue surtout, jusqu’à une certaine date, pour les frasques de son ancien édile qui s’est retiré depuis de la politique.

le 18/02/2019 à 17h56min19s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires