77225  CDT, la caricature qui passe mal 

Politique scandale

CDT, la caricature qui passe mal

André Thien Ah Koon caricaturé, c’est une chose à laquelle on est habitué dans la presse. Le voir grimé sous un chapeau chinois et dans un costume traditionnel le renvoyant à son ethnie et sa culture est une chose peu délicate et peu courtoise que même un caricaturiste professionnel s’abstiendrait.

Pourtant le Cercle Démocratique du Tampon aura osé. Et c’est dans un tract distribué à 9000 exemplaires que la caricature qui frise les préjugés racistes est apparue.

Certes, d’après Yannis Lebon, président du CDT, l’idée n’était pas d’insulter qui que ce soit si ce n’est d’attirer l’attention des Tamponnais sur la gestion de l’actuel édile.

Mais l’image passe mal, voire très mal quand bien même que le responsable du CDT voulait montrer que « la politique municipale était tournée en priorité vers les fêtes ».

Il aura beau dire qu’il est « attaché aux valeurs de la République », mais un tract de la sorte pourrait lui valoir des poursuites judiciaires et à quelques mois des échéances électorales une déculotté sans précédente quand bien même qu’il ne soit pas aussi représentatif sur l’échiquier tamponnais.

Malgré ses regrets le mal est fait et sûrement que celui-ci apprendra à ses dépens qu’il y plusieurs choses qu’on ne rattrape pas, à savoir : la pierre qu’on lance, la parole qu’on émet et les actions négatives qu’on commet.

le 27/02/2019 à 20h18min04s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires