27832  14 000 € pour une SPL, c’est le paradis d’Edden 

Scandale

14 000 € pour une SPL, c’est le paradis d’Edden

De qui se fichent les politiciens réunionnais ? La question mérite d’être posée lorsque les Réunionnais par voix de presse apprennent que le futur directeur de la SPL EDDEN pourrait être rémunéré à hauteur de 14 000 €.

Oui, 14 000 € c’est le salaire que souhaite avoir le futur directeur de la SPL EDDEN – comprenons la Société Locale Publique pour Ecologie et Développement Durable des Espaces Naturels – qui émane du département dirigé actuellement par Cyrille Melchior.

Un salaire de 14 000 € qui se compose de la façon suivante : 12 500 € net mensuel plus prime mensuelle de 1500 € plus un 13ème mois sans compter une voiture de fonction à 35 000 € comme le révèle le site Freedom .

Une somme astronomique qui serait deux fois celui d’un préfet comme le fait remarquer certains internautes et qui ne choque pas outre mesure le président du Département qui pour se justifier met en avant que «La SPL EDDEN n’est pas une structure «de plus ». Elle est le moyen choisi par le Département et 7 autres collectivités pour mutualiser leurs moyens, réduire les coûts, optimiser la dépense publique et construire ensemble un outil pérenne de lutte anti-vectorielle, de protection et de valorisation des espaces naturels de La Réunion et de reboisement. » avant de rajouter « […] Dans le seul périmètre des activités actuellement financées par le Département, la SPL EDDEN se substituera à terme à plus de 24 structures portant 172 emplois permanents et plus de 850 emplois aidés. Elle deviendra l’un des plus gros employeurs du secteur de l’environnement de l’île devant même l’ONF.»

Sauf que 14 000 € pour un poste de directeur c’est 9,20 fois le SMIC brut mensuel qui s’élève à 1521.22 € soit l’équivalent de 9 emplois à temps plein.

Pour tenter de convaincre davantage, le président du Département fait savoir que « le choix du Directeur général a été organisé de la manière la plus transparente, après appel à candidatures dans la presse. Le jury de sélection a été composé d’élus départementaux et municipaux, assistés des techniciens en charge du dossier. Sur 12 candidats, 6 ont été sélectionnés pour être entendus par le jury. A l’issue de ces auditions, la candidature retenue a fait l’unanimité, au regard de l’expérience solide du candidat et de la bonne compréhension des enjeux de la société. »

Ce qu’omet de dire le président du Département c’est que la candidature retenue n’est ni plus ni moins que celle de Gilbert Rivière, ancien directeur de la SPL Maraina, embauché par le président de Région Didier Robert en 2011 pour un salaire mensuel de 12 000 €, ex-élu de Le Tampon sur la liste de Didier Robert et actuel élu de la commune de Saint-Pierre comme le révèle toujours le site de Freedom.

De quoi donc interpeller sur la gestion des deniers publics alors que La Réunion est gagnée par une paupérisation grandissante qui a vu naitre les mouvements des « Gilets jaunes ».

le 05/03/2019 à 19h35min24s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires