35065  Geneviève Legay a bien été bousculée par un policier 

Scandale

Geneviève Legay a bien été bousculée par un policier

Lors de l’acte 19 des « Gilets jaunes », Geneviève Legay, militante d’attac avait été mal menée par les forces de l’ordre et avait été grièvement blessée. Malgré cela, le procureur de Nice et le président de la République, Emmanuel Macron avait dit le contraire. Et pourtant…

L’affaire semblait donc être entendue. Geneviève Legay n’avait pas été bousculée par les forces de l’ordre. Du moins c’est ce que voulaient faire comprendre Emmanuel Macron qui avait sermonné la victime lui demandant de faire preuve de sagesse et le procureur de Nice, Jean-Michel Prêtre.

Si la presse, notamment PureTélé, Médiapart, Le Monde, n’avait vérifié par elle-même les faits pour connaitre la vérité on aurait pu croire cette version. Mais les différentes captations ont mis à mal la version élyséenne et judiciaire prônée par le président de la République et le procureur de Nice.

Tant et si bien que devant la pression médiatique, le procureur de Nice avait poussé plus loin les investigations qui révèlent de nouveaux éléments au dossier et démontrent que Geneviève Legay a bien été bousculé par un policier.

C’est dans un communiqué en date du 29/03/2019 émis à 17h30 (heure métropolitaine) que le procureur le fait savoir en ces termes :

« Comme je l’avais indiqué lundi dernier, les images alors disponibles qui avaient été visionnées et les témoignages recueillis me conduisait à conclure qu’il n’y avait pas eu de contact direct entre la victime et les policiers.

Comme je l’avait annoncé, les investigations se sont poursuivies notamment par la recherche et la saisie d’autres images de la manifestation et par l’audition d’autres témoins.

Les résultats finalisés hier dans la soirée de l’exploitation affinée de très nombreuses autres images, issues notamment de vidéosurveillance de la ville de Nice, et la mise en cohérence de l’ensemble de ces éléments de preuve, m’ont conduit avec les enquêteurs à constater qu’avant l’arrivée du cordon de ses collègues au niveau où se trouvait Madame LEGAY, un fonctionnaire de police isolé et dépourvu de bouclier avait écarté du bras vers sa droite Madame LEGAY, provoquant ainsi la chute de cette dernière.

Ce policier qui avait été entendu en début de semaine dans le cadre de l’enquête a rectifié ce matin son témoignage en admettant que la personne qu’il avait écartée de son chemin n’était pas un homme comme il l’avait déclaré initialement.

L’enquête initiée par le parquet de Nice en recherche des causes de blessures subies par Madame Geneviève LEGAY est donc maintenant terminée. »

Si on résume l'affaire : Geneviève Legay, militante d'Attac, a bien été blessée par un membre des forces de l'ordre.

le 30/03/2019 à 06h59min37s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires