105217  L’indécent soutien à une pseudo-guérisseuse 

Faits divers

L’indécent soutien à une pseudo-guérisseuse

Sur les réseaux sociaux d’aucuns se font fort d’être les soutiens de Vivienne Beaupréau, criant à l’injustice à l’égard de cette femme expulsée de son ancienne maison. Mais ses soutiens se sont-ils renseignés sur les causes de cette décision de justice.

Petit retour en arrière donc pour rafraichir les mémoires et surtout de ceux qui sont loin de se soucier des victimes de cette personne.

L’affaire remonte au jeudi 17 juin 2010 où Vivienne Beaupréau est mise en examen.

La cause de cette décision vient du fait que d’après la justice, en 2008, celle-ci aurait profité de la vulnérabilité d’un adolescent de 14 ans atteint de mucoviscidose conseillant ses représentants légaux d’arrêter son traitement. Un conseil lourd de sens en ce que, d’après les médecins, celui-ci aura pour effet de causer la mort prématurée de l’enfant.

Mais comment donc est-ce possible que l’incriminée puisse avoir donné un tel conseil aux parents de l’enfant ?

Ah oui, il faut savoir que la personne que d’aucuns sur les réseaux sociaux se font les défenseurs, était connue comme guérisseuse dans son quartier de Saint-Benoit.

Comme l’écrit le JIR dans ses colonnes à cette époque cette « guérisseuse » pratiquait des rituels avec sacrifice d’animaux « Des sacrifices qu'elle facturait jusqu'à 1 000 euros. Sans compter les tisanes, entre 50 et 80 euros, les bains d'herbes, 300 à 450 euros, plus toutes les petites statuettes qu'elle vendait chez elle. Des cérémonies régulières au moins deux fois par semaine, ou le grand-père, possesseur, pouvait avoir des exigences, comme celle d'acheter un cabriolet Renault. Elle ira même jusqu'à empêcher des parents de soigner leur fils atteint de mucoviscidose. Il décèdera de la maladie à l'hôpital Necker sans que les membres de sa famille puissent se recueillir car elle l'avait interdit.

Condamné en appel 2015 à trois ans de prison pour escroquerie et abus de faiblesse, celle-ci avait réintégré sa maison confisquée par la justice pour justement rembourser la famille de la victime.

Avant d’appeler à soutenir cette dame, d’aucuns devraient vraiment se renseigner. Car sous le coup de l’émotion on ne fait rien de bon.

Sources :

clicanoo.re
clicanoo.re
Zinfo974
SFR
Orange Réunion
Le monde tout simplement

le 15/09/2019 à 11h43min30s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires