221847  André Thien Ah Koon, un écologiste d’avant-garde 

Ecologie

André Thien Ah Koon, un écologiste d’avant-garde

Alors qu’en cette fin d’année des milliers de sapins sont sacrifiés pour nos désirs éphémères d’égoïstes, le maire de Le Tampon, bien que critiqué sur ses choix ne joue-t-il pas le rôle d’un écologiste d’avant-garde.

5.8 millions de sapins ont été achetés en France en 2018 selon Kantar TNS. Il n’en sera pas autrement en ce Noël 2019.

Si les familles éprouvent un vif engouement pour ce roi des forêts, il faut savoir que l’ensemble de ces arbres ne sont ni plus ni moins destinés à mourir.

Une contradiction et non des moindres en ce 21ème siècle où les scientifiques ne cessent d’alerter sur le réchauffement climatique et où plutôt que de couper des arbres il faudrait justement en planter.

Sur Le Tampon, depuis le retour d’André Thien Ah Koon aux manettes de la commune, il n’est plus question de couper un sapin pour la seule gloire des hommes. L’inventeur du gazon en plaque, outre le fait de verdir constamment les ronds-points de sa commune et de vouloir augmenter la superficie du Parc des Palmiers, a préféré opter pour deux structures métalliques que ses adversaires non de cesse de décrier.

Il n’en demeure pas moins que l’idée pour saugrenue qu’elle soit, a le mérite d’éviter la hache ou la tronçonneuse à des sapins, qui, plutôt que d’être sacrifiés sur l’autel du narcissisme des hommes, participeront activement à lutter contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air, politique très chère aux écologistes et autres défenseurs de la planète.

Si d’aucuns s’alarment, en cette période très politisée, de la laideur des monuments verts, il suffit de s’en rapprocher pour voir que ces deux sapins – qui s’inscrivent et sur le parvis de la mairie de Le Tampon et dans l’histoire de la commune – font s’élever vers le ciel une multitude de pots de fleurs naturelles, rouges, qui viennent eux-mêmes agrémenter d’un esprit festif, vivant et sain chaque fin d’année.

Loin d’être laids et inutiles ces deux sapins participent donc, de par leur nature éternelle, depuis quelques années à la lutte contre la déforestation et au maintien à un certain équilibre écologique que n’ont de cesse de réclamer les hommes.

Ainsi donc, André Thien Ah Koon, serait un écologiste d’avant-garde.

le 20/12/2019 à 16h42min56s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires