166501  Cilaos, entre déni de démocratie et prise d’otage : choisissons l’alternative citoyenne 

Communiqué

Cilaos, entre déni de démocratie et prise d’otage : choisissons l’alternative citoyenne

Candidat tête de liste aux prochaines échéances municipales et communautaires sur la commune de Cilaos pour le mouvement CilaOSEntreprendre récemment créé à mon initiative, je souhaite réagir à la brève de campagne relatée il y a quelques jours.

Il s’avère selon la « rubrique » en question, que l’opposition cilaosienne dénonce pour la énième fois son éviction du bulletin municipal par la majorité municipale et son représentant actuel. Je
conçois qu’il s’agisse d’un déni de démocratie envers l’opposition.

C’est également un refus de démocratie envers les Cilaosiens et ce n’est pas une première, ni le seul point sur lequel nous pourrions nous attarder en matière de démocratie, de communication et d’information dans le cirque depuis presque 20 ans ; il n’y a cas consulter le site de la commune pour en tirer ses propres conclusions.

C’est regrettable pour les citoyens que nous sommes. Ce qui l’est encore plus à mon sens, c’est cette image qui est donnée à notre village, une image de bataille, d’opposition historique, d’échanges vifs, pour citer un certain media. C’est la vérité et c’est bien comme cela que ça se
passe, non seulement à chaque élection, mais aussi tout au long des mandatures.

Cilaos, une petite commune rurale, dotée de merveilleux atouts qu’on pourrait et devrait mettre en valeur est embrigadé dans un combat (appelons un chat : un chat !) acharné entre seulement deux hommes.

J’ose le dire, les Cilaosiens sont pris en otage ! Que ce soit l’un ou l’autre cette situation va perdurer parce que tous deux ne sont pas capables d’adopter une attitude qui soit constructive, qu’il règne une ambiance asphyxiante qui se termine généralement dans un tribunal et cerise sur le gâteau aux frais du denier public : de notre argent qui doit servir à construire et non inversement.

CilaOSEntreprendre l’alternative, la construction, l’information et la participation démocratique. Il s’agit pour nous de co-construire sereinement, humainement et harmonieusement. Nous veu sort dan’ fenoir !

La gestion du conflit entre les deux Techer n’est plus possible, sans compter que l’autre moitié de l’opposition actuelle pratique la politique de la chaise vide depuis 5 ans, difficile de lui accorder crédit, elle aurait au moins pu faire l’effort de la médiation pour l’intérêt général des citoyens.

Nous sommes en 2020, nous méritons autre chose, nous méritons surtout mieux parce que les Cilaosiens que nous sommes valons mieux que cela et CilaOSEntreprendre ce défi de mettre chaque individu au cœur des décisions et des actions en faveur de son territoire.

Olivier PICARD
CilaOSENtreprendre

Olivier PICARD le 27/01/2020 à 20h38min45s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires