211895  Patrice Thien Ah Koon, 15ème sur la liste d’André Thien Ah Koon : la relève ? 

Municipales 2020

Patrice Thien Ah Koon, 15ème sur la liste d’André Thien Ah Koon : la relève ?

André Thien Ah Koon aurait-il compris que ses colistiers n’étaient pas vraiment à la hauteur pour reprendre s’il en était la ville de Le Tampon ? Il semblerait que oui compte tenu de sa liste aux municipales de 2020.

Et ce qui n’était qu’un secret de polichinelle depuis longtemps – du moins depuis la défaite de Jacquet Hoarau aux dernières législatives qui a montré au 1er magistrat que son poulain ne pourrait jamais occuper un poste au-delà de celui de 1er adjoint, du fait des diverses critiques que nous énoncions lors des réunions café à l’égard de celui-ci – est devenu une réalité.

Il apparaissait évident qu’André Thien Ah Koon allait pourvoir à sa propre succession surtout lorsqu’il énonçait, lors des réunions avec ses délégués de quartier, après la débâcle des législatives avoir préparé depuis longtemps son poulain à cette échéance sans que celui-ci ne parvienne à convaincre les électeurs déçus par sa froideur et sa distance d’avec la population. Lors d’une réunion café chez un particulier, rue Edouard Daladier où nous nous étions rendu, les personnes présentent n’avaient-elles pas dit à un colistier d’André Thien Ah Koon qui animait celle-ci que « Plutôt que de voter pour cet homme, même si l’autre paraissait moins pourvue, ils préféraient encore voter pour la candidate adverse, plus humaine, plus souriante et avenante » et d’aucuns de préciser qu’il aurait mieux fait de choisir à ce moment-là, sa deuxième adjointe, à savoir Monique Deslais Bénard qui avait plus l’étoffe et le charisme pour mener à bien des missions législatives plutôt que ce notable.

Une situation que n’ignorait donc pas André Thien Ah Koon qui déjà disait à ses délégués de quartier qu’il allait donc leur présenter quelqu’un d’intelligent, de jeune, d’aimable et d’abordable autrement dit quelqu’un qui lui ressemble comme nous le faisait remarquer en 2017 une déléguée de quartier.

Il va de soi, qu’en regardant ses colistiers actuels, ceux qui siègent actuellement au Conseil municipal, s’il en est de très jeunes, il n’en est point de très intelligents et encore moins quelqu’un qui puisse avoir les traits d’André Thien Ah Koon.

D’ailleurs l’ancienne 2ème adjointe, Monique Bénard Deslais ne laissait-elle pas entendre que ne s’y trouvaient que « des alimentaires » autrement dit des gens qui n’étaient là que par intérêt. Pour ce qui est de l’actuelle liste, il n’en est pas autrement, surtout lorsqu’y figure le nom d’une tierce personne qui travaille occasionnellement à la mairie, retraitée de l’armée, et qui pourrait remplacer sa mère allant bientôt à la retraite d’après les témoignages et dont le frère s’était porté candidat dans le cadre des conseillers départementaux sur La Plaine des Cafres en 2011 sur la liste « La Réunion autrement » face à l’actuel magistrat qui n’avait pas manqué de faire des pieds et des mains pour qu’il ait une situation avant qu’il ne devienne dissident. Une présence par ailleurs qui interroge et ce d’autant plus que, si en cas de victoire de cette liste, la personne en question accédait au poste occupé actuellement par sa génitrice ne serait-ce en se désistant de sa place de colistière, à supposer bien entendu que lors du partage des sièges sa position sur la liste soit concernée tant elle parait queue de liste.

Ceci dit, André Thien Ah Koon trahi en 2007 ne pourrait pas par ailleurs laisser la mairie à n’importe qui et ce surtout qu’en 2011 celle-ci virait au rouge selon la Chambre Régionale des Comptes alors même que la majorité dans laquelle se trouvait Nathalie Bassire, actuelle tête de liste au Tampon, était aux commandes.

Il ne pourrait d’autant moins le faire que son bilan est plus que positif. En effet, l’Institut Français pour la Recherche sur les Administrations Publiques (ifrap) dans son étude intitulée «Palmarès de la gestion des 80 plus grandes villes de France et de leurs intercommunalités » présente la ville de Le Tampon parmi les villes de plus de 64790 habitants comme la mieux gérée du département de La Réunion.

Ceci-dit, il n’y a pas de meilleurs auspices pour inscrire quelqu’un qui lui ressemble vraiment dans la continuité de son œuvre. Et qui mieux que Patrice Thien Ah Koon, cet homme instruit, intelligent, discret, son propre fils, la chair de sa chair, le sang de son sang pour le remplacer s’il en était, si l’urgence l’exigeait ? Et qui parmi cette liste de colistiers, en cas de victoire de la liste « Tampon avenir » pour contredire ce qu’aurait décidé ce personnage politique adulé au-delà des frontières de sa commune ? Personne. Car personne au sein de cette future équipe s’il en était ne saurait aller contre l’autorité de ce personnage charismatique, emblématique de Le Tampon pour ne pas dire de La Réunion tant son nom fait partie intégrante de l’histoire de celle-ci.

Ce serait par ailleurs risqué pour eux que d’y penser à moins d’accepter de souffrir la vindicte populaire d’une majorité de Tamponnais, du moins de ceux qui pensent encore et toujours qu’hormis André Thien Ah Koon, il n’y a point de salut et que le fait de choisir Patrice Thien Ah Koon, 15ème colistier sur sa liste, comme étant son successeur n’est que légitime surtout quand l’adage dit à juste titre « Tel père, tel fils ».

le 04/03/2020 à 06h20min52s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires