211715  59 ans après La Chine a toujours faim 

Chine

59 ans après La Chine a toujours faim

De 1958 à 1961, la République populaire de Chine connaissait une période de famine qui allait faire pas moins de 15 millions de morts. 59 ans après cette catastrophe à regarder les vidéos sur les réseaux sociaux on croirait que la Chine n’est jamais sortie de cette impasse.

Décembre 2019, le Covid-19 apparait dit-on sur un marché de Wuhan. Dans la foulée, le monde entier découvre une autre facette de la Chine populaire qui se dit la 2ème puissance économique du monde, celle d’une Nation qui semble ne pas pouvoir satisfaire les besoins alimentaires de base d’une population qui dépasse les milliards.

Les images émanent de vidéos qui apparaissent sur les réseaux sociaux. On y voit sur un marché chinois des scènes sorties d’un véritable film d’horreur. Sur les étals, entassées les unes sur les autres, des carcasses de chiens et de chats s’amoncellent. En direct d’ailleurs on voit des chiens et des chats se faire massacrés. Ailleurs le vidéaste filme des brochettes de rats, de chauves-souris tandis que plus loin des rondelles de serpents attendent des clients et ce dans des conditions d'hygiène déplorables.

Ce n’est pas la seule vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. D’autres vidéos, en d’autres endroits montrent des chiens se faire ébouillantés quand d’autres sont carrément mis à bouillir dans des woks ou battus sauvagement avant d’être dépecés.

Il n’y a pas une vidéo où l’on ne voit des individus d’origine asiatique ou chinoise se nourrissant de cafards quand d’autres nourrissent leurs enfants avec des têtards ou encore d’autres se filmant eux-mêmes en train de manger des scolopendres, préalablement mis dans un spiritueux ou encore des chauves-souris trempées dans des sauces.

Certes d'aucuns diraient que toute chose étant égale par ailleurs et que de ce fait la culture d’une Nation en elle-même ne saurait être critiquable. Loin de nous de critiquer donc la culture asiatique. Mais le fait que d’aucuns parmi la population chinoise en viennent et ce pour se nourrir, à manger crus des oisillons tout juste retirés du nid, à tuer des chiens, des chats, des chauves-souris, des rats, des pangolins et autres animaux sauvages prouvent bien à propos que la Chine, quand bien même que se vantant d’être la 2ème puissance économique mondiale, a encore du mal à nourrir sa population.

On peut donc dire, au travers de chacune des scènes filmées montrant des animaux et insectes se faire manger crus ou vivants et sans aucun état d’âme, que 59 ans après la grande famine de Chine, que celle-ci a toujours faim et que les autorités chinoises, dans leur grand bon en avant, ont échoué à assouvir ce besoin physiologique de base.

le 04/04/2020 à 18h38min13s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires