243057  Seulement des professionnels, pas des héros 

Covid-19

Seulement des professionnels, pas des héros

Le Covid-19 a montré l’infantilisation dans laquelle se trouve la population française. Pas un jour où d’aucuns trouvent des éléments pour édulcorer le monde qui nous entoure. Durant cette période, la plus belle trouvaille aura été de considérer certaines personnes exerçant certains métiers comme des héros.

Mais des héros il n’y en a pas. L’individu qui veut exercer telle ou telle fonction le fait de son plein gré sans qu’on ne lui mette un couteau sous la gorge car il a conscience que dans l’exercice d’un tel métier il ne pourra que s’y épanouir.

C’est tout à son avantage et tout à son honneur que d’y recourir et d’avoir fait le bon choix et le fait qu’il y ait à un moment donné dans le cadre de sa profession des urgences relèvent uniquement et seulement de son cadre professionnel.

Lorsque d’aucuns veulent devenir pompier ils savent pertinemment qu’ils vont être confrontés aux urgences, à la mort et aux pires scènes.

Lorsque d’aucuns veulent devenir infirmiers, médecins, ou tout au moins appartenir au corps médical ils savent pertinemment qu’ils vont devoir faire face aux urgences, à des maladies de toutes sortes et à la mort.

Il en est de même pour les policiers, gendarmes, militaires, aides-soignantes, les éboueurs etc…

Il est vrai que l’humain a besoin de se rassurer en créant un monde idyllique mais toute personne exerçant un métier par passion et sans passion n’est pas un héros puisse-t-elle être submergée de travail dans l’urgence qui l’accompagne. En décidant d’exercer telle ou telle fonction elle savait les risques inhérents à celle-ci. Elle n’est pas « un héros » mais seulement un professionnel.

le 09/05/2020 à 09h52min47s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires