222996  La liberté d’informer en danger avec la loi Ciotti 

Liberté de la presse

La liberté d’informer en danger avec la loi Ciotti

Un projet de loi d’Eric Ciotti veut empêcher toute diffusion d’images des forces de l’ordre sous peine de sanction.

Il est vrai que les forces de l’ordre souffrent d’une mauvaise image de marque. Il est vrai que souvent elles sont prises à partie par des groupuscules divers. Mais il est vrai aussi que souvent elles sont à l’origine de bavures sans nom.

Toujours est-il qu’Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes du groupe LR a décidé de proposer une loi qui voudrait que « la diffusion par quelque moyen que ce soit et quel qu’en soit le support, de l’image des fonctionnaires de la police nationale, de militaires, de policiers municipaux ou d’agents des douanes [soit] punie de 15 000 € d’amende et un an d’emprisonnement ».

Si les syndicats de police se réjouissent d’une telle mesure, ce projet de loi met à mal la liberté d’informer et pourrait permettre de cacher les exactions de certaines brebis galeuses des forces de l’ordre.

Sans les films de la presse aurait-on su l’affaire Benalla ?

Sans la liberté de filmer les forces de l’ordre en action, aurait-on su l’affaire George Floyd aux USA ?

Cette loi n’est donc rien d’autres qu’une atteinte à la liberté de la presse et une façon de museler le peuple quant à son droit de rapporter des faits qu’il juge nécessaire de dénoncer fussent-ils préjudiciables à l’image des forces de l’ordre.

le 30/05/2020 à 18h40min19s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires