244706  Appel aux sénateurs réunionnais à voter contre les néonicotinoïdes ! 

Communiqué

Appel aux sénateurs réunionnais à voter contre les néonicotinoïdes !

Génération Écologie La Réunion demande aux sénateurs réunionnais de s'exprimer contre le projet de loi de ré-autorisation des néonicotinoïdes insecticides tueurs d’abeilles en séance publique ce mardi 27 octobre.

Génération Ecologie La Réunion, rappelle dans ce communiqué que « l’Assemblée nationale a voté, le mardi 6 octobre, le projet de loi ré-autorisant les néonicotinoïdes par 313 voix pour et 158 voix contre. Génération Ecologie La Réunion se félicite qu’une majorité des députés réunionnais n’ait pas voté pour le projet de loi de réintroduction des néonicotinoïdes tueurs d’abeilles et ceci grâce à une forte mobilisation écologiste et citoyenne. Rappelons que toute la communauté scientifique, au travers de 1 200 études, s’accorde pour dire que les néonicotinoïdes sont extrêmement dangereux. Génération Écologie La Réunion demande aux sénateurs réunionnais de s’exprimer contre ce projet de loi de réautorisation des néonicotinoïdes en séance publique ce mardi 27 octobre. Dans un contexte où les apiculteurs de La Réunion que nous avons rencontrés sont opposés au retour de ces insecticides « tueurs d’abeilles », où la toxicité de ces pesticides a été maintes fois prouvée scientifiquement, Génération Écologie La Réunion espère que les sénateurs feront preuve de responsabilité en soutenant la filière apicole qui se bat depuis des années contre ces poisons, en ne cédant pas aux pressions des lobbies de l’agro-chimie, comme l’ont malheureusement fait la majorité des députés à l’Assemblée nationale.

Enfin, Génération Ecologie La Réunion se félicite du soutien de nos deux sénatrices qui ont annoncé publiquement qu’elles voteront contre le projet de loi relatif aux néonicotinoïdes.

Ludovic Sautron, Référent Génération Écologie Saint-Denis et membre du Bureau de Génération Ecologie La Réunion.

Ludovic Sautron-Boucher le 26/10/2020 à 14h41min14s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires