295564  Hors Service, association de police appelle à tirer sur les manifestants d’extrême gauche 

Provocation

Hors Service, association de police appelle à tirer sur les manifestants d’extrême gauche

En plein débat sur la sécurité globale, l’information tombe très mal. Sur Facebook, l’association de policiers Hors service a tout simplement appelé à utiliser des armes à feu contre « les milices » de l’extrême gauche dans les manifestations.

« La peur changera de camp et la l’ordre et la discipline reviendront dès lors que les sauvages entendront raisonner la détonation létale de la 9 mm d’un SIG SAUER. L’Etat de légitime défense, ça fait bien longtemps que nous y sommes. Cessons d’épargner ces miliciens d’extrême gauche. Face aux bombes, face aux mortiers, face au cocktails molotov, face aux marteaux et aux pavés, fini le LED. Ouvrons le feu ! »

Voilà ce qui était écrit sur la page Facebook de l’association des policiers Hors Service (qui ne saurait représenter la police (NDLR)) avant que la publication ne soit retirée devant le tollé suscité auprès d’internautes l’ayant repérée et qui ne la considéraient ni plus ni moins comme un appel au meurtre.

Des propos obligeant par ailleurs Hors Service, d’émettre un communiqué pour se défendre en disant « La raison de la suppression, la manipulation et la déformation du post, un déferlement de propos haineux anti police anti tout provenant de l’extrême gauche. La publication est claire, a aucun moment elle n’appelle à tirer dans la foule, comme l’extrême gauche le relaye et veut le faire croire. En droit la légitime défense est claire nette et précise. Les milices d’assassins qui cherchent à tuer du flic sont la cible du propos. C’est écrit noir sur blanc. Aucun appel au meurtre de notre côté. Seulement un appel à la survie de nos camarades face à ceux qui veulent les tuer. Ces minorités ultra violentes d’extrême gauche qui plonge notre majorité silencieuse et travailleuse dans le chaos. Nous ne faisons que prévenir de l’inévitable face à la monté de la violence. Il n’y a pas d’auteur individuel à nos posts. Hors Service est une communauté très large (sic) ».

Le communiqué suffira-t-il pour autant à protéger cette association ? Rien n’est moins sûr. En effet, le site 20 minutes relate que l’administrateur de la page a fait l’objet d’un signalement à la justice au titre de l’article 40 du code de procédure pénale.

le 08/12/2020 à 03h45min29s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires