295547  Déontologie 

Tribune libre

Déontologie

Mme Ericka Bareigts, candidate aux régionales est décidément omniprésente dans les médias. A peine se félicitait-elle hier d’avoir obtenu la démission du Directeur du CNFPT au motif qu’il avait le tort de n’être pas né à La Réunion, que la voilà aujourd’hui en train d’exhiber un nouveau trophée pour sa future liste.

Nous apprenons en effet que Guillaume Robert, ce jeune Réunionnais, membre de la Convention Citoyenne pour le Climat, se rallie lui aussi, comme Maurice Gironcel, Patrick Selly ou Nassimah Dindar, à la candidature d’Ericka Bareigts pour les élections régionales. C’est évidemment son droit le plus strict mais on aurait quand même aimé que ce jeune homme qui a acquis une certaine notoriété uniquement parce qu’il a été tiré au sort pour participer à la Convention sur le Climat, ait au moins la décence d’attendre la fin des travaux de l’Assemblée Nationale sur la loi Climat inspirés des propositions de la Convention. C’est un minimum sur un plan déontologique.

Car rappelons-le, la Convention Citoyenne est une institution dont l’indépendance est garantie par un Comité de gouvernance lui-même indépendant du Gouvernement. En entrant dans l’arène politicienne locale, Guillaume Robert fait bon marché de l’engagement moral et citoyen qui était le sien, un engagement qui lui a permis d’être dans la même institution que Jean Jouzel, mondialement reconnu comme expert du climat ou Laurence Tubiana, présidente de la Fondation Européenne pour le Climat, voilà donc un ralliement bien peu glorieux.

Lors de sa conférence de presse aux Avirons, Guillaume Robert a donné la parole à une personne, qui, il y a encore peu de temps, était membre du cabinet de Gilbert Annette à la mairie de Saint-Denis. La boucle est bouclée.

J.-J. Blake dit Cincinnatus

J.-J. Blake dit Cincinnatus le 02/04/2021 à 16h25min13s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires