350892  Ericka et Thierry, les retrouvailles de la Macronie 

Tribune libre

Ericka et Thierry, les retrouvailles de la Macronie

Ce mercredi 16 juin 2021 sera à marquer d’une pierre blanche pour les macroniste de La Réunion. Ce jour scelle la réconciliation entre les 2 tendances de la Macronie sur notre territoire. En effet, les macronistes tendance centre-gauche prétendument socialiste menés par leur cheffe de file Ericka Bareigts et celle du centre-droit LPA-MoDem avec à sa tête Thierry Robert se retrouvent à nouveau main dans la main puisque l’ex député-maire de Saint-Leu a décidé de soutenir Ericka Bareigts aux élections régionales du 20 juin 2021.

Ce soutien de Thierry Robet à la candidate du PS n’est vraiment pas une surprise. Des signes avant coureurs avaient été lancés. Ainsi une proche parmi les proches de Thierry Robert, à savoir Karine Nabénéza, macroniste de la première heure et référente locale Territoires de Progrès, le micro parti des macronistes de gauche, a très tôt ralliée la candidature de la maire de Saint-Denis dans l’aventure des élections régionales.

De plus entre le LPA-MoDem de Thierry Robert et le PS du clan Annette-Bareigts, c’est une histoire d’amour qui continue. Depuis ses débuts en politique, Thierry Robert a toujours pactisé avec les socialistes dyonisiens en construisant avec eux une majorité zembrocal au conseil général autour de leur amie commun Nassima Dindar de 2008 à 2015 et en soutenant la présidence calamiteuse de leur camarade François Hollande entre 2012 et 2017.

Pendant la campagne des élections présidentielles de 2017, c’est ensemble que l’alliance LPA-MoDem de Thierry Robert et PS de Saint-Denis ont acceuilli le candidat Emmanuel Macron à l’île de La Réunion.

Lors des élections sénatoriales de septembre 2017, le LPA et la fédération socialiste de La Réunion ont à nouveau passé un accord électoral fructueux puisqu’ils ont remporté ensemble un siège avec l’élection au rang de sénateur de Michel Dennemont. Dans cet accord électoral, il était convenu que le nouveau sénateur qui siège d’ailleurs au sein du groupe macroniste au Sénat donne sa démission à mi mandat soit en août 2020 pour laisser sa place à la seconde de liste qui est une élue de la majorité municipale de Saint-Denis. Nous sommes en juin 2021 et à cette date, cette élue dyonisienne attend toujours que Michel Dennemont lui cède son fauteuil de sénateur ! Ah la politique et ses reniements perpétuels !

Le ralliement du LPA-MoDem de Thierry Robert à Ericka Bareigts éclaire davantage le visage macroniste de cette liste. Celle qui s’affichait aux côtés d’Emmanuel Macron aux élections législatives de 2017 reste malgré ses démentis la candidate de la majorité présidentielle.

Dimanche 20 juin, au 1er tour des élections régionales, le peuple de gauche, les chômeurs et les pauvres d’entre les Réunionnais, les retraités et tous ceux qui subissent de plein fouet la politique de casse sociale du président « des premiers de cordée » n’oublieront pas de rejeter massivement cet attelage baroque qui incarne les variants de la Macronie.

Jean-Jacques Blaquet, Les Avirons

Jean-Jacques Blaquet, Les Avirons le 18/06/2021 à 05h21min39s Lu 0 fois

commentaires momentanément suspendus

Commentaires