372987  Non à la pression fiscale 

Tribune libre

Non à la pression fiscale

En ma qualité de députée de La Réunion, je défends la baisse des impôts à l’assemblée nationale, notamment à l’occasion des projets de loi de finances depuis 2017.

Alors que j’ai voté à Paris la diminution progressive puis la suppression définitive de la Taxe d’Habitation, dans l’intérêt des familles et de leur pouvoir d’achat, je déplore que le Président de la CASUD décide ici l’augmentation des impôts locaux !

En effet je ne suis pas favorable à la hausse de la Taxe Foncière en 2022 résultant de l’instauration par la CASUD ce vendredi 24 septembre 2021 de la taxe additionnelle GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations).

Afin de ne pas pressurer fiscalement les familles tamponnais.e.s, je propose au Maire du Tampon (qui est également le Président de la CASUD) de faire voter lors d’un prochain conseil municipal une baisse des taux d’impôts locaux pour 2022 afin de compenser la nouvelle taxe GEMAPI et neutraliser financièrement l’impact de la Taxe Foncière pour nos concitoyens dans un contexte de crise sanitaire, économique et sociale.

En outre, il faut arrêter les « projets pharaoniques » sur la commune du Tampon qui vont inexorablement entraîner une hausse de nos impôts : c’est pourquoi j’ai voté contre la Voie Urbaine (ex Rocade du Tampon), tout comme je l’ai toujours fait pour le Parc du Volcan, les Tours administratives, …

J’ai cependant voté pour la solidarité intercommunale (FPIC) envers les petites communes de L’Entre-Deux et Saint-Philippe, ainsi que la plupart des dossiers relatifs au logement, à la commande publique, à l’aménagement et à l’économie, aux transports et déplacements, à l’environnement et au cadre de vie, et ce dans l’intérêt supérieur de notre population.

Nathalie Bassire
Députée de La Réunion

Nathalie Bassire le 24/09/2021 à 17h26min55s

commentaires momentanément suspendus

Commentaires