440651  Face aux beaux verbiages, l’Ukraine se meurt 

Ukraine

Face aux beaux verbiages, l’Ukraine se meurt

Les Occidentaux pensent qu’en manifestant dans le monde, l’Ukraine sera sauvée quand leurs leaders croient qu’en prenant des mesures économiques, l’agresseur qu’est Vladimir Poutine, fera marche arrière.

Mais il n’en est rien. Voilà bien plus de dix jours que l’Ukraine fait face à l’agresseur Vladimir Poutine sans que ce dernier n’ait l’intention d’arrêter ses troupes comme l’a révélé l’Elysée après un appel du président français.

Cela est d’autant plus véridique que Vladimir Poutine, malgré les sanctions prises à l’égard de son pays n’en démord pas et a encore fait savoir à Emmanuel Macron qu’il atteindrait ses objectifs « soit par la négociation soit par la guerre ».

D’ailleurs son armée n’a de cesse de progresser au sein de l’Ukraine détruisant tout sur son passage, centrale nucléaire, école, aéroport, empêchant par ailleurs l’évacuation de civils.

On le voit bien, Vladimir Poutine n’a que faire des discours. Ce qui l’intéresse c’est la force. Une force qui semble faire bien défaut aux Occidentaux, trop naïfs de croire que le maître du Kremlin pourrait s’amadouer des beaux discours et surtout reculer devant des mesures prises à son égard par les pays occidentaux (retrait du swift, gels des avoirs…).

Et pendant ces beaux verbiages et ces mesures contrées par la Russie qui s’appuie sur la Chine au travers de son réseau financier (China International Payments System), l’Ukraine se meurt malgré l’appel à l’aide auprès de l’OTAN et de l’UE de son leader Volodymyr Zelensky.

le 06/03/2022 à 18h04min06s

commentaires momentanément suspendus

Commentaires